la défense
19 05 65 03 39 16 07 48 20 22 25 31 32 34 21 37 04 57 00 08 12 44 38 46 43 49 06 09 41 33 47 28 56 59 55 54 53 50 52 27 02 17 13 01 14 24 64 26 18 67 68 61 62 60 63 58 66 45 11 29 30 23 10 42 36 40 51 35 15
57

Cheminée végétalisée

Edouard François

  • Édouard François (né en 1957), Cheminée végétalisée, acier inoxydable, cuivre, perches en châtaignier, végétaux L’architecte Édouard François est connu pour ses réalisations urbaines témoignant de préoccupations écologiques. L’aspect à la fois luxuriant des plantes grimpantes et rugueux du cuivre qui recouvre cette gigantesque cheminée de ventilation, contraste avec l’aspect lisse, géométrique et minéral de l’architecture environnante. Commandée en 2003 pour La Défense, cette œuvre - tantôt hérisson, tantôt « cascade végétale » comme dit l’artiste - change d’aspect en fonction des heures du jour et des saisons.  Le principe d’habiller d’une intervention artistique le béton brut du fût monumental d’une cheminée de ventilation n’est pas un cas unique à La Défense. On trouve ainsi en aval sur l’axe deux œuvres du même ordre, chacune offrant une réponse plastique différente : les lignes verticales des tubes colorés du Moretti de Moretti et une mosaïque recouvrant toute la surface du conduit pour les Trois Arbres de Grataloup. Dans les quartiers, Vive le vent et Mosaïque, de Deverne, et les Cheminées, de Philolaos, ont été conçues selon cette même approche qui fait de ces conduits de ventilation, infrastructures utilitaires par excellence, des supports possibles pour la création artistique.  Haute de 16 mètres pour une base ovoïde large de 7,5 mètres sur 12, la Cheminée végétalisée remplace un premier habillage du conduit, Midi-minuit, une fresque de Clarus. Délavée par le temps, cette fresque participait d’une composition de l’artiste couvrant aussi un second conduit, plus bas et aujourd’hui démonté, une prise d’air alimentant l’usine de ventilation située dans les sous-sols de l’esplanade. Un bassin entourait alors les deux conduits.  La Cheminée végétalisée a été réalisée en collaboration avec Patrick Blanc, botaniste et inventeur du Mur Végétal, pour la conception végétale. Patrick Blanc a par la suite créé deux murs végétaux aux entrées du centre commercial des 4 Temps, Mur végétal porte de Paris en 2006 et Mur végétal en 2008. À l’origine, la Cheminée végétalisée était garnie d’ipomées, espèce ayant la particularité d’une croissance rapide en liane pour des fleuraisons impressionnantes. L’artiste proposait de planter une année une ipomée dite nocturne, car sa fleur se referme le jour. L’œuvre pourrait ainsi, selon lui « saluer le départ et l’arrivée des employés des bureaux de La Défense ».